Quelle ligne éditoriale?

Créer un blog lorsqu’une association réside en zone rurale, ou urbaine, est un outil indispensable pour informer les habitants de sa commune. Notamment de sa naissance. De ses actions locales.

La Boutique de Cannelle a choisi dans un premier temps, de développer un atelier d'écriture intergénérationnel avec ceux et celles qui viennent vers nous parce qu’ils ont un besoin (d’écrire) ; puis d’aller, ensuite, vers ceux qui n’ont pas conscience de ce besoin. C’était important pour moi, de prendre aussi le temps avant d’élargir les autres actions, en cohésion avec les Statuts de l’association. Et cela, afin de répondre aux attentes non-satisfaites de nos citoyens sur la Communauté des Communes.

A présent, être visible est devenu incontournable. Et d'ailleurs, si important en terme d'image, que s'en priver nuit à la crédibilité: "On n'est pas pris au sérieux!"

Le blog peut intéresser les autres associations locales en zone rurale, ou pas, celles locales liées à Villemur/T, les animateurs d'ateliers d'écriture, les élus, les citoyens et tous ceux qui voudraient nous rejoindre: soit pour venir expérimenter des pratiques, soit pour les continuer en groupe, plutôt que seul! Soit pour devenir actif et proposer par exemple de monter un groupe de bénévoles d’écrivain public !

La ligne directrice actuelle de ce blog, aura aussi pour mission, l'expression et l'information de ce qui s'y fait. Ce qui se passe sur notre territoire intra-muros et extra-muros. Mais également, nos coups de cœur pour tous les projets en lien avec nos idées, nos valeurs, et la citoyenneté.

Destination public !

Bien que l'association soit destinée à tous les publics, la femme, y aura une place centrale. Pendant cette année de lancement, j’irai vers elle, plus que vers nul autre pareil. Lui souhaitant de passer des moments de partage, uniques.

Il est vrai que les ateliers d'écriture sont fréquentés majoritairement par des femmes. Femmes, souvent avec des enfants grands ; femmes, en recherche d'emploi ; femmes, en besoin de s'occuper d'elle ; en quête d'une reconquête espérée. Identitaire, d'expression, de valorisation, d'estime de soi, et de revanche. Oh combien mérité, surtout en zone rurale! L'expression par l'écriture est une porte majeure pour y accéder. Elle est le pouvoir² du Graal.

En route vers la reconnaissance !

Les textes produits seront socialisés notamment par la lecture intra-muros. Et le seront extra-muros. Le parti pris étant d’être lu ; d’aller vers une reconnaissance du travail accompli. En instaurant, notamment des sessions de micro-éditions, conduites par des temps forts de rencontres avec la famille, les populations, les créateurs et les acteurs locaux.

² Car l’acteur s’empare de la liberté d’écrire ou de faire don.
(Redonner au mot projet, autour des enjeux d'écrire en atelier, son sens d'action et de prise de pouvoir sur le réel.

L'atelier d'écriture permet des prises de pouvoir nécessaires, afin que chacun, individuellement et collectivement, soit en mesure d'écrire; c'est-à-dire d'exercer sa « pensée écrite » et ainsi transformer sa pensée par les processus qu'impliquent l'écriture-le brouillon, la bibliothèque, le détournement et le dérapage.

A la sortie même de l'atelier, les participants y prennent beaucoup plus que le dispositif : ils vivent une situation de création, et la théorisent.
C'est un attentat pédagogique : les gens viennent en s'imaginant qu'on va leur transmettre quelque chose, et en sortent en se positionnant en tant que créateurs. D'après la citation de Méryl MARCHETTI, GFEN)

Le Sujet est Producteur et Communicant lorsqu'il a le désir de laisser des traces, et y parvient, soit par le don oral, retranscrit, soit par l’acte d’écrire, et lorsqu’ils le socialisent. D’un côté, on parlera de Prise de Pouvoir et de l’autre d’une quête de reconnaissance. Moteur du Mieux Être !

Rédigé par La boutique de cannelle

Repost 0